A vif

1- Le Tarmac : une équipe sidérée face à un manque de réponse concrète de la part de la DGCA . Libération / 2- L’inquiétude du personnel du Tarmac après une rencontre avec la DGCA . ScèneWeb.fr / 3 – « Aucune réponse concrète de la DGCA sur le cahier des charges du nouveau projet » (Le Tarmac) . SPEC

1- Le Tarmac : une équipe sidérée face à un manque de réponse concrète de la part de la DGCA

Libération, le 14 Mars 2018

Culture.

Depuis fin janvier, les milieux culturels se sont largement émus de la fusion annoncée par le ministère de la Culture entre le Tarmac, scène dédiée à la francophonie, et Théâtre Ouvert – structure parisienne emblématique centrée sur les écritures contemporaines dont le bail arrive à échéance fin 2018, ou plutôt de l’intégration des missions de la première dans un grand projet piloté par l’équipe dirigeante de la seconde.

Suite à la vague de protestations qui s’est faîte entendre dans différents médias, dont Libération qui avait publié le 19 janvier deux tribunes – l’une de l’écrivain Mohamed Kacimi et l’autre du metteur en scène Jacques Allaire – des réactions de la part des représentants de l’Etat et du ministère de la Culture étaient vivement attendues.

Dans un communiqué publié le 13 mars, l’équipe du Tarmac annonce avoir rencontré la direction générale de la création artistique (DGCA) la veille. Elle y fait part de son indignation quant au manque de réponses concrètes et sa sidération face aux «déclarations d’intention, propos généralistes, silences gênés, haussements d’épaules, sourires navrés….»

La DGCA a confirmé que l’ensemble des effectifs du Tarmac mais aussi de Théâtre Ouvert ne pourra être conservé. L’équipe du Tarmac demande au ministère de la Culture de reconsidérer sa décision et de trouver une solution de relogement pour Théâtre Ouvert : «laquelle permettra à ces deux théâtres légitimes et complémentaires, de poursuivre les missions dont ils ont l’expertise et les compétences.


2- L’inquiétude du personnel du Tarmac après une rencontre avec la DGCA

ScèneWeb.fr

Le personnel du Tarmac a été reçu lundi 12 mars à la direction générale de la création artistique (DGCA) pour avoir avoir des éclaircissements sur le devenir du théâtre suite à l’annonce en janvier de la fusion du Tarmac et de Théâtre Ouvert. On leur a confirmé ce que l’on pouvait prévoir: des suppressions de postes auront lieu.

Faire un théâtre avec les équipes de deux théâtres, cela implique forcément des doublons dans les postes. Les salariés du Tarmac le pressentaient et souhaitent en savoir un peu plus auprès de la DGCA. On leur a confirmé lors de ce rendez-vous que “l’ensemble des effectifs du Tarmac mais aussi de Théâtre Ouvert ne pourra être conservé” expliquent-ils dans un communiqué.

Lors de cette rencontre, “la DGCA n’a été en mesure d’apporter aucune réponse concrète sur le cahier des charges du nouveau projet francophone porté par Théâtre Ouvert” explique le communiqué. “Face aux profondes inquiétudes du personnel, les représentants de l’Etat sont restés sans réponse. Déclarations d’intention, propos généralistes, silences gênés, haussements d’épaules, sourires navrés… A l’évidence, au-delà d’une rencontre sans préparation, la décision de supprimer le Tarmac n’est fondée sur aucun diagnostic, ni aucune orientation stratégique. Pire, les perspectives semblent inconnues pour l’administration à l’origine de cette décision.

L’équipe du Tarmac a exprimé “sa sidération de voir se dessiner le saccage d’un projet patiemment bâti avec les artistes et les professionnels francophones de la scène internationale” et elle a demandé “instamment au ministère de la Culture de reconsidérer sa décision et de mettre tout en œuvre pour trouver une solution de relogement pour Théâtre Ouvert, laquelle permettra à ces deux théâtres légitimes et complémentaires, de poursuivre les missions dont ils ont l’expertise et les compétences.”

 


 3 – « Aucune réponse concrète de la DGCA sur le cahier des charges du nouveau projet » (Le Tarmac) 

SPEC – Paris – mercredi 14 mars 2018 – Actualité n° 115420

« La DGCA n’a été en mesure d’apporter aucune réponse concrète sur le cahier des charges du nouveau projet francophone porté par Théâtre Ouvert. (…). Face aux profondes inquiétudes du personnel, les représentants de l’État sont restés sans réponse. À l’évidence, au-delà d’une rencontre sans préparation, la décision de supprimer le Tarmac n’est fondée sur aucun diagnostic, ni aucune orientation stratégique. Pire, les perspectives semblent inconnues pour l’administration à l’origine de cette décision », déclare le personnel du Tarmac – La scène internationale francophone le 13/03/2018, après sa rencontre avec la DGCA le 12/03/2018.

Cette rencontre fait suite à l’annonce du MC, le 31/01/2018, de la reprise du projet et du lieu du Tarmac par Théâtre Ouvert au 01/01/2019. Valérie Baran, directrice du Tarmac, avait été reçue à ce sujet par le cabinet de la ministre de la Culture, le 09/02/2018.

Au cours de la rencontre du 12/03/2018, la DGCA a indiqué que « l’ensemble des effectifs du Tarmac mais aussi de Théâtre Ouvert ne pourra être conservé ». « Départs volontaires, reconversions professionnelles, formations… Sans autres propositions sérieuses, l’équipe du Tarmac demande instamment au ministère de la Culture de reconsidérer sa décision et de mettre tout en œuvre pour trouver une solution de relogement pour Théâtre Ouvert, laquelle permettra à ces deux théâtres légitimes et complémentaires, de poursuivre les missions dont ils ont l’expertise et les compétences », poursuit l’équipe du Tarmac.

 


%d blogueurs aiment cette page :