Le 12 mai 2018

Une soirée en fête pour un théâtre en lutte

Pour notre troisième soirée de mobilisation, qui s’est tenue ce samedi 12 mai au Tarmac, c’est le soutien primordial de notre public que nous avons souhaité mettre à l’honneur. Pour ce faire, loin de nous avouer vaincus, la chronique de notre mort programmée a pris des airs de fête ! Nous vous avions réservé une soirée plus festive que jamais, durant laquelle émotions, lectures, slam, pop, danse et rires ont fait vibrer les murs de notre maison.

La soirée a démarré en petite salle – mais en grand comité – avec les interventions de Criss Niangouna, Pasteur, Pier Lamandé, Jean-Pierre Cliquet, Mohand Azzoug, Jean-Paul Delore et Gustave Akakpo. Ce dernier avait écrit pour l’occasion un texte empreint d’autant d’humour que d’indignation.

« Tour de contrôle, répondez ! Tour de contrôle, vous me recevez ?! Quoi ? Tour de contrôle, répétez ? Le Tarmac est fermé ?! Arrêtez vos conneries, vous allez me mettre de très mauvaise humeur ! Où voulez-vous que j’atterrisse ? »

Les festivités se sont poursuivies en grande salle, avec le concert de Capitaine Alexandre : un slam inspiré de son nouveau roman Diên Biên Phù, livré avec autant de passion et de puissance que notre combat contre la fermeture du Tarmac.

Le trio de L’Affaire Sirven a ensuite pris la relève, avec notamment une composition exclusive en l’honneur de la francophonie et de ses fervents « troubadours du Tarmac », composée pour l’occasion.

Une fois de plus, votre soutien n’a pas failli. Vous avez rempli chaque recoin du Tarmac, du hall à ses deux salles, du début à la fin de la soirée : un immense merci !

Lecture de Criss Niangouna accompagné de Pasteur :

Lecture de Criss Niangouna :

Lecture de Pier Lamandé, Jean-Pierre Cliquet, Mohand Azzoug et Criss Niangouna :

Lecture de Mohand Azzoug :

Lecture de Pier Lamandé et Jean-Pierre Cliquet :

Lecture de Pier Lamandé :

Lecture de Jean-Paul Delore :